BIOGRAPHIE

Grande figure sur la scène internationale de la danse contemporaine, la danseuse et chorégraphe Margie Gillis crée des oeuvres originales depuis plus de quarante ans. En 1979, lorsqu’elle est invitée à enseigner et à donner des conférences en Chine, elle devient la première Occidentale à introduire la danse moderne dans ce pays au lendemain de la révolution culturelle. Deux ans plus tard, elle crée la Fondation de danse Margie Gillis dans le but de soutenir et de promouvoir son travail artistique. Ses tournées l’ont conduite en Asie, en Inde, en Europe, au Moyen-Orient ainsi qu’en Amérique du Nord et du Sud. Son vaste répertoire compte aujourd’hui plus d’une centaine d’ oeuvres incluant ses célèbres solos, des duos ainsi que des pièces de groupe. Créatrice passionnée et infatigable, Margie a travaillé avec les plus grands artistes et compagnies de son temps, tant à la réalisation de projets personnels qu’à titre de collaboratrice pour les oeuvres de ses pairs. Soucieuse d’assurer la pérennité de son art, elle enseigne fréquemment dans diverses institutions, notamment à la prestigieuse Juilliard School de New York. Elle donne également fréquemment des conférences sur le rôle de l’art dans la société, enseigne son unique approche «Danser de l’intérieur vers l’extérieur», et agit à titre de mentor pour plusieurs artistes émergents ou renommés. Artiste engagée, elle prête sa voix à différents organismes soutenant la lutte contre le sida. Elle a aussi été la porte-parole d’Oxfam et de Planned Parenthood Foundation. C’est une farouche défenderesse des causes environnementales.

Les gouvernements du Québec et du Canada ont octroyé à Margie Gillis le titre honorifique d’ambassadrice culturelle par excellence. En 1988, elle devient la première artiste de la danse moderne à être décorée de l’Ordre du Canada. En 2001, elle reçoit la Bourse de carrière du Conseil des arts et des lettres du Québec pour sa contribution remarquable à la culture québécoise. Au cours de l’automne 2008, le Stella Adler Studio de New York la choisit pour recevoir le premier MAD Spirit Award afin de souligner son dévouement à plusieurs causes sociales, alors que le Conseil des Arts du Canada et un jury de ses pairs font d’elle la récipiendaire du prestigieux prix Walter Carsen d’excellence en arts de la scène. En juin 2009, Margie Gillis est faite chevalière de l’Ordre national du Québec. En 2011, elle est lauréate du Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle pour sa contribution indélébile à la danse et à la vie culturelle du pays. En juillet 2013, Margie est nommée Officière de l’Ordre du Canada. En 2017, Margie est récipiendaire du Distinguished Artist Award (danseur/chorégraphe) de l’International Society for the Performing Arts.



PRIX ET DISTINCTIONS

2017

  • Distinguished Artist Award (danseur/chorégraphe) de l’International Society for the Performing Arts de Montréal.

2013

  • Officière de l’Ordre du Canada

2011

  • Lauréate du Prix de la réalisation artistique des Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle
  • Lauréate du prix Hommage – Artistes pour la paix (avec Yvon Deschamps)

2009

  •  Chevalière de l’Ordre national du Québec

2008

  • MAD Spirit Award for Exceptional Humanitarian Actions by an Artist, Stella Adler Studio of Acting, New York

2008

  • Prix Walter Carsen Prize, Conseil des arts du Canada

2004

  • American Dance Guild Award

2001

  • Bourse de carrière, Conseil des arts et des lettres du Québec

1998

  • Prix Gemini pour la meilleure prestation sur film d’un artiste en arts de la
    scène

1988

  • Membre de l’Ordre du Canada
  • Titre honorifique d’ambassadrice culturelle (Québec)
  • Titre honorifique d’ambassadrice culturelle (Canada)

Margie Gillis est également membre honorifique du conseil d’administration de Dance Collection Danse et conseillère de IPLAI (Institue for the Public Life of Arts and Ideas – web)

MISSION DE LA FONDATION

« Béni soit le bégaiement sans fin de la parole faite chair. » – Leonard Cohen

Lors de sa création en 1981, la Fondation de danse Margie Gillis a adopté cette phrase et Margie Gillis s’en est inspirée pour énoncer la ligne de conduite qui guide la pratique de son art, soit : manifester une vision personnelle de la condition humaine, avoir de la compassion pour son contexte, ses failles, sa vulnérabilité, célébrer et encourager ses espoirs et ses réussites, sa sagesse et son inspiration, sa sincérité et sa générosité. C’est cette vision artistique que la Fondation a pour mission de soutenir, de protéger et de promouvoir.